emsirinoruŠuronirisme - Message ou slogan
 
 
 
 
LA GAMBERGE - Jean Yanne
Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
 
 
 
 
 
 
 
Sur la mélodie composée par Jean Yanne,
«  La Gamberge », voici :
 
 
 
LA PRALINE
 
( J'aime bien les jolis titres )
 
 
 
Moi, je rêvais d'être un fumier
Et voulais sans faiblir embarrasser le Monde
Crever les yeux de la Joconde
Cramer la caserne aux pompiers.
 
 
J'ambitionnais comme destin
De parcourir la Terre en cherchant les embrouilles
Sur la Tamise ou dans les Pouilles
À New-York et au Limousin.
 
 
Si j'apercevais des gentilles
Avec leurs tronches de benêts
Au cul, je leur foutais mon pied
En approchant mielleux des filles.
 
 
Mais j'ai vieilli et elles m'ont affublé
La praline ! La praline !
D'un nom sucré qu'a pas goût au verjus !
 
 
À concéder à des parents lassés
Pour faire plaisir aux cousines ingénues
 
 
Me voici devenu comme eux benêts
Rose au dehors et j'en ai plein le fût !
Bis
 
 
Enfant, j'allais aux cours du soir
Pour embêter les autres et taguer la maîtresse
Fourrer des billes entre ses fesses
Démonter le fond des armoires.
 
 
Je guettais les vieilles à Cambrai
Innovant des bêtises avec leurs caniches
Les parcs devenaient des friches
Certains sont morts terrorisés.
 
 
Et bien qu'on est changé d'adresse
Je poursuivais mes saletés
Les malades, je débranchais !
Les souris venaient à la messe !
 
 
Si j'ai l'allure d'une confiserie
La praline ! La praline !
Un triste jour, sera mon épitaphe
 
 
À moins que je cesse d'être poli
Et qu'enfin de nouveau tombent les baffes
 
 
J'aurais vécu adulte et sans grand bruit
Alors que moi, je voulais tuer les piafs !
Bis
 
 
 
 
© THIERRY LAURIER 2012
 
 
 
 
Il me semble qu'une boucle est bouclée.
Je viens de faire cette parodie sur une chanson originale écrite par celui qui avait lui aussi,
un goût sans limite pour le pastiche.
 
Maintenant que je sais faire des chansons,
j'aimerais rencontrer un vrai mélodiste pour écrire de belles histoires ...
D'amour ...
 
 
 
 
 
emsirinoruŠuronirisme