emsirinoruŠuronirisme - Message ou slogan
 
 
 
 
LA TALOCHE DU GÉNÉRAL
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Cette photographie fut longtemps tenue cachée par les services secrets français mais grâce à l'association véreuse d'une taupe et d'un barbouze réunis dans le bureau souterrain d'un ancien sénateur devenu agent double, j'ai pu l'acquérir après maintes péripéties et contre la remise d'une valise de faux billets qui s'est immédiatement envolée vers une banque du Luxembourg afin de financer clandestinement la prochaine campagne électorale en France.
 
Tout est normal !
 
Voici donc la terrible histoire de ce document considérable que je livre à la face du Monde désabusé en sachant que cela ne va pas arranger les choses déjà bien mal engagées mais que cacher davantage encore la vérité ne ferait qu'accroître le désarrois de ceux qui ne savent jamais rien et qui en ont marres !
 
Ainsi, voilà :
 
Ce cliché fut pris le 21 Avril 1960.
 
Alors que passait l'automobile du Chef de l'État et de Mme de Gaulle que l'on ne voit pas ici mais qui se trouvait assise juste à côté de son mari vu qu'il fallait bien qu'elle fasse quelque chose, dans la foule très nombreuse et enthousiaste venue les acclamer, un petit con à peine âgé de quinze ans détonna dans cette ambiance de liesse populaire et fit une grimace ainsi que « Trompette » avec son nez au Président de la République qui s'en aperçut !
 
Ce dernier baissa alors la vitre du véhicule et de sa main fit comprendre au gamin qu'il aurait bien mérité une taloche pour lui faire passer l'envie des conneries !
 
Les services de renseignements, par acquis de conscience, se renseignèrent car c'est tout de même leur raison d'être, sur l'identité du jeune effronté mais celui-ci étant de nationalité allemande et puisque la France était engagée dans la réconciliation avec les teutons, ils ne crurent pas de bon ton de le faire zigouiller en mimant un accident de bicyclette.
 
Hors et horreur, huit ans plus tard, ces mêmes services de renseignements décidément mal renseignés, ne purent que constater avec effrois que celui qui menait la fronde de Mai 1968, le rouquin du bordel, le maçon qui dépave, n'était autre que Daniel Cohn-Bendit, le petit con qui faisait « Trompette » au Général huit ans auparavant !
 
On connait la suite ...
 
Comme quoi, le Président Sarkosi a raison !
 
Il faut déceler par des tests à bordel et dés la Maternelle, la crèche ou mieux encore avant qu'ils ne naissent, tous les petits n'enfants qui font « Trompette » avec leur nez afin que la France redressée retrouve un jour le rang qu'elle n'aurait jamais due perdre dans le concert des nations et que la Terre sur laquelle règne l'anarchie des grimaces, en revienne à l'état qui était le sien avant les grands malheurs du monde !
 
 
VIVE LA TALOCHE AVORTÉE DU GÉNÉRAL !
 
VIVE LA RÉPUBLIQUE !
 
ET VIVE LA FRANCE !
 
 
 
 
Non mais c'est vrai, quoi !
 
 
 
 
© THIERRY LAURIER 2011
 
 
 
 
 
emsirinoruŠuronirisme