emsirinoruŠuronirisme - Message ou slogan
 
 
 
 
QUAND J'ETAIS CHANTEUR
Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
 
 
 
 
 
Sur la mélodie interprétée par Michel Delpech,
" Quand j'étais chanteur ", voici :
 
 
QUAND J'ÉTAIS DOCTEUR
 
 
« J'ai lu dans " l'Aurore "
Que Dreyfus attend
Ma chère Marie-Laure
Les îles ont le vent
 
 
J'ai surpris la bonne
Sur les genoux du facteur
Elle voulait se faire Nonne
Quand j'étais docteur
 
 
J'avais sur la vie
Des songes de foires
D'étranges embellies
Menaient mes espoirs
 
 
L'envie de voler
Portait mon grand coeur
Je voulais trop aider
Quand j'étais docteur
 
 
Dans mon cabinet
La peur n'entrait pas
Et tous les bébés,
rosés,
M'appelaient Papa
 
 
Si le bonheur existe
Il cultive des fleurs
Moi, j'étais fleuriste
Quand j'étais docteur
 
 
Sous des livres anciens
J'avais mis le temps
Il menait grand-train
Tout en m'oubliant
 
 
Les voyages cessent
Au bout des rancoeurs
Je n'avais pas encore de laisse
Quand j'étais docteur
 
 
Ma chère Marie-Laure
Je sens la déroute
Avec cette horreur de la mort
Sont venus les doutes
 
 
Et sous le déluge
Du Monde qui goutte
Je l'écris sans Dieu ni sans haine
Que l'on soit gai ou dans la peine
Rien ne sert à rien
Le mal, le bien
Notre vie est bien vaine !
 
 
Je l'écris sans Dieu ni sans haine
Que l'on soit gai ou dans la peine
Rien ne sert à rien
Le mal, le bien
Notre vie est bien vaine !
 
 
 
 
© THIERRY LAURIER 2012
 
 
 
 
 
Cette parodie en étant encore moins une que les autres, tout comme " Elles pêchent ",
je l'ai donc mise à part.
 
 
 
 
 
emsirinoruŠuronirisme