emsirinoruŠuronirisme - Message ou slogan
 
 
  
 
 
SYRIANE
 
 
 
Elle avait dans les yeux des bulles d'aventure !
Des rôdeuses à l'Orphée baladant ses chatières
Qui murmuraient « Viens là, j'ai la romance obscure
Et le rêve des âges ouvre mes deux paupières ! ».
 
 
Au milieu, retroussée, à l'ancre, une trière !
Sabine mais solide, faite pour transporter
Les parfums, les opiums, le cul des dromadaires,
Qui aurait fait pâlir toute l'antiquité !
 
 
L'Amen rouge en pulpe, l'hostie en dents de lait
Semblaient dire la messe pour mieux faire la quête
Et quand les sacrements me couvrirent de baisers,
Je sentis l'anathème des liqueurs malhonnêtes !
 
 
Dans le siècle à trois sous qu'elle maniait à merveille,
Un objet singulier lui servait de pétoire !
Une arquebuse Maure entonnait aux oreilles
Le chant du Paradis dans cet enfer de foires !
 
 
Elle était sûre d'elle même, parfaite en son royaume,
Elle façonnait les hommes comme un potier sa glaise;
Dans ce désert immense, les dunes étaient son dôme;
Elle arrivait en trombe et filait à l'anglaise !
 
 
Pour avoir au poignet une telle assurance,
Miss avait du branler quelque vice-consul,
Qui sait si elle ne fut espionne pour la France ?
On a choix d'employeur quand on a un beau cul !
 
 
Un jour, elle disparut comme elle était venue;
Sous la brise du soir, avec un regard fier;
La suivaient en hurlant des bandes noires aux nues
Qui traînaient en poussière cette folle guerrière !
 
 
Je ne pus la saisir puisqu'elle était mon âme !
Je ne sus la garder, elle s'enfuit sans fard
Mais quand dans une rue, je croise cette femme,
Nos regards ambigus nous mènent vers des gares !
 
 
 
 
© THIERRY LAURIER 2011
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
emsirinoruŠuronirisme