emsirinoruŠuronirisme - Message ou slogan
 
 
 
 
 
 
UN REGRET DE PRESQUE RIEN
 
 
 
 
Si j'avais su parler une heure entre les mots
Avec un beau talent, une douce patience ...
Si l'amour des étoiles comme un rien sans défaut
M'avait, pour les vivants, fait craindre l'évidence.
 
 
Si les choses moins belles aux parures du néant,
Ces cris illuminés venant de l'autre rive;
Ô douceurs éternelles qui perdent les enfants,
Avaient caché ces lettres annonçant des missives !
 
 
Si toutes mes enchères sur les boussoles antiques
S'étaient évaporées à l'approche d'un coeur,
Si le prince des eaux avait fui de sa crique
Lorsqu'une demoiselle me désignait des fleurs !
 
 
Si l'assurance chaude tempérée de courroux
D'angoisses et de salive faites pour les chemins,
Avait passé la route et tendu sur ma joue,
Une lèvre qui flotte vers un doux lendemain !
 
 
J'aurais alors sans bruit imité bien des hommes ...
Je me serais construit une cabane sure
Avec une fillette simple comme une pomme,
Et sans me torturer, j'aurais fui les murmures !
 
 
Chaque année à Noël en ouvrant les cadeaux,
J'aurais menti sans fard avec la barbe au nez
Et les soirs de conquêtes où l'on se trouve beau,
Jalouse ou fatiguée, elle m'aurait fait du pied !
 
 
 
Mais le rêve est sur moi ! Amoureux des voyages
Aux cascades figées de cartes sans tracés ...
Attaché par de l'encre, fiancé des naufrages
Où mes livres engloutis me servent des cordées !
 
 
Je ne les ai pas vues ces Reines pour de vrai;
Elles n'étaient pas si belles, gonflées par leurs allants !
Je préférais des nues où file Salomé
Et mes lunes mouvantes aux amours du présent !
 
 
La mort menait mon goût pour les fins romanesques ...
La vie tenait au bout de sa chaine un dégoût ...
Je voulais en finir et j'y arrivais presque ...
Je n'avais pas quinze ans ... et déjà, j'étais fou !
 
 
 
 
© THIERRY LAURIER 2011

 
Le Lundi 5 Septembre 2011
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
emsirinoruŠuronirisme